24 juin 2014

Mini conte n°4

LA FIN DU MONDE ASTRAL

 

FroggerPetite

De sa déférente crête, le Dieu des Coqs salua Rorchachat, Serpent-chat à tête d'encre, gardien de la chambre de l'Infante Royale (et accéssoirement, gardien de but du FC Brickzoole Tarbanaü Z) et passa la porte en ivoire sur lequel régnait un soleil joufflu. L'Infante Royale, Effilia, avait 3 600 ans et espérait toujours devenir Reine du Haut Empire Astral. Mais depuis la Grande Guerre des Trois Icones, elle devait sagement attendre le signe céleste, celui de la conjonction des deux mauves lunaires et du Grand soleil d'Ether afin d'accéder au trône.

Autant le dire de suite, elle montera sur le trône quand les Poules auront des dents, c'est-à-dire jamais ! A la place de son improbable gouvernance, laquelle sauverait à n'en pas douter l'Empire de tous les maux, un conseil de sages corrompus qui dévoyait le pouvoir dans de grandes orgies massives et des massacres lubriques de basses populations : patatoïdes, tritons, gallinacés et gastéropodes.

Le Dieu des Coqs annonça à Effilia la Fin des Temps prochaine, la faute à Zebriiilius, un des méchants sages, qui par sénilité plus que par défiance avait osé sortir de son réceptacle la Grosse Boule de l'Equilibre.

Effilia, omnisciente, le savait déjà. Les dix continents, à travers les ciels de plomb et les mers de gaz, s'effritaient déjà. Les populations étaient aspirés par les sables de masse noir.

Et des Lombrics galactiques se repaissaient des dernières ondes magnétiques qui protégeaient ce monde.

Effilia pleurait pour ce monde qu'elle chérissait. Une larme de marbre sortit d'un de ses milliers tubes de gélatine occulaire (des yeux par chez nous) comme pour honorer ce Haut-Empire, au bord du gouffre, qui s'éteint pour la quinzième et peut-être dernière fois en vingt-cinq millions d'année d'Histoire.

 

Posté par le barbu à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]