25 juin 2014

Mini conte n°5

MON CHAT

cropped-banfredmili

Le chat faisait des points d'interrogation avec sa queue ondulante et son anus. Il ne pouvait s'empêcher de rouccouler en frottant sa joue poilue contre ma jambe poilue. "Pourquoi ne me donnes-tu pas à manger ?" se transforma rapidement en ordre militaire lorsqu'il me mordilla gentiment les mollets. "AÏeeh"... "Donne moi à manger, esclave !".

Je sortis alors de l'armoire magique (magique pour le chat) le paquet de 15 kilos et demi des croquettes Calinou, saveur multi-fruits secs (à moins que je ne me sois trompé avec le paquet de muesli).

Et remplis, avec la résignation de l'esclave qui met genou à terre, l'auge royale de son altesse sérénissime.

Le chat apprécia l'effort et estima, à la manière d"un juge hongrois lors des purges staliniennes, le contenu du contenant. Il leva la tête vers moi. Je sentis alors tout le poids de Dieu s'abattre sur mes épaules. Sa mine mêlait accusation, déception, incompréhension et le mépris le plus total à mon égard. "Et tu crois que je vais manger, ça ! Moi, je veux et j'exige des fontaines, des geysers de lait, des yaourt brassés à la scandinave dans des pots extra-larges pour que je ne salisse mes saintes moustaches ... et des farandoles de cotelettes d'agneau ayant mascéré au préalable dans un sac poubelle, que j'aurai évidemment lascéré.

Pour le coup, je vais te miauler dessus indéfiniment et te caca-prouter, avec la bonne senteur des landes, dans le bac à crottes, pour que tu sentes l'affront que j'ai subi, Esclaaaave."

Il fouetta l'air de sa queue pour parfaire son irritation la plus pure en oligo-agacements.

Et il regarda vers la cuisine, lieu de tous les espoirs, où trônait sur le plan de cuisine des steacks hachés joufflus en fin de décongélation. Il me regarda : "Si tu me tournes le dos, mon courroux sera puissant !! AAA Ahhhh"

 

 

Posté par le barbu à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]